26.4.08

Quand les identitaires de Novopress attaquent Le Pen


C'est la photo publiée sur le site de Novopress ... Plus bas, plus vil ? Impossible !

Une fois encore l’ignominie, les insultes et le mépris nous viennent de là où on les attend le moins…La presse prétendument « identitaire » vient une nouvelle fois de s’attaquer au Front National et à son président Jean Marie Le Pen, usant d’arguments dignes de nos habituels détracteurs issus de l’établissement politique. Ces « identitaires », témoignent une nouvelle fois de leur volonté de voir périr la mouvance nationale. C’est une véritable déclaration de guerre que l’on peut trouver sur le site de novopress, lequel clame avec une joie non dissimulée que Le Pen est mort, politiquement bien entendu, et que son « suicide politique » est à prendre comme une chance Il est étonnant de voir ces gens qui se présentent comme défenseurs radicaux de la France, de l’Europe et de son peuple, user de la même rhétorique que le système depuis la droite sarkozyste jusqu’à l’extrême gauche crasseuse. Bien sûr revient l’histoire du fameux « détail », bien sûr sont évoqués l’age de Jean Marie Le Pen et le score de 2007…ces critiques d’opérette n’ont décidemment rien à envier aux chiens de garde du MRAP, de la Halde ou de la Ligue de Défense Juive. Une ligue de défense juive avec laquelle ces « identitaires » semblent d’ailleurs bien s’entendre puisqu’en décembre 2007, les sionistes radicaux félicitaient novopress pour avoir repris un article du Parisien en date du 21 novembre, qui stigmatisait la prétendue montée de l’antisémitisme à Paris. Peut on réellement être attaché à la France et à son peuple tout en allant hurler avec loups de l’antiracisme, avec les gardiens du politiquement correct ? Permettez-nous d’en douter. En attaquant Jean Marie Le Pen du fait de l’entretien accordé au journal « Bretons », les identitaires de Novopress se retrouvent de facto dans le camp des laquais du MRAP, de la LICRA, du CRIF et autres lobbies. Si l’on ajoute à ce genre de détail – réel et sérieux celui-ci – le fait que les identitaires de certains départements comme le Rhône aient fait campagne pour De Villiers l’an dernier, il est légitime de se demander pour qui roulent ces étranges radicaux. Nous sommes ici face à une situation affligeante mais qui suit une certaine logique. En effet, les différentes personnalités hostiles à Jean Marie Le Pen – pour des raisons liées essentiellement aux ambitions personnelles et au carriérisme – tentent de profiter d’une conjoncture défavorable au Front National pour tenter d’attirer vers eux les militants nationaux. Ici et là fleurissent des projets grandioses destinés à faire renaître la mouvance nationale et à propulser celle-ci comme par magie à la tête du pays. A ces doux rêveurs qui ont en réalité pour seul projet celui de se retrouver sur le devant de la scène, il est bon de rappeler certains faits : - Au congrès frontiste de Bordeaux en novembre dernier, la quasi-totalité – 97% - des adhérents et responsables du Front National ont choisi de faire confiance à Jean Marie Le Pen et lui ont demandé de rester le président des nationaux. Seuls certains patrons de chapelles isolées, qui pourtant se sont précipités à la botte de notre président lorsque nous avions le vent en poupe, s’en démarquent aujourd’hui et s’adonnent à une trahison digne de celle de 1998. - C’est Jean Marie Le Pen, cet infatigable combattant qui a réussi par un labeur ininterrompu depuis 1972 à donner aux nationalistes une voix que le système ne peut plus ignorer, et cette unité qui nous permet aujourd’hui de rassembler dans les moments les plus défavorables plus de quatre millions d’électeurs. C’est notre président qui a réussi à fédérer des militants autrefois dispersés et à les lancer à l’assaut des rues de notre pays pour orner celles-ci de nos affiches, tracts et emblèmes et afin de former un véritable rempart face aux ennemis de notre pays. Peut être est il utile de rappeler qu’avant l’avènement du Front National, les patriotes français étaient dispersés en divers groupuscules sans poids politique réel. Peut être est-ce là ce que souhaitent ceux qui aujourd’hui nous dénigrent : nous voir régresser à ce stade groupusculaire et informe. Sinon pourquoi constituer de nouvelles chapelles dont l’échec est assuré, comme en témoigne les mésaventures du MNR et des divers embryons de partis qui ne dépassent jamais les 3% ? Il est temps pour ces lâches girouettes de comprendre que leurs projets insensés n’auront jamais aucune légitimité. Outre ces ambitions personnelles d’hommes avides de reconnaissance consumés par leurs désirs de devenir calife à la place du calife, se pose évidemment le problème idéologique. Nous autres frontistes, lepénistes convaincus et fiers de l’être, sommes profondément nationalistes. Nous luttons contre toutes les puissances qui tentent d’annihiler notre Nation, qu’il s’agisse du néolibéralisme, du sionisme ou des lobbies immigrationnistes. Aucune compromission n’est possible. Les identitaires qui s’expriment sur novopress ne partagent pas – plus ? – ce combat, puisqu’ils s’adonnent désormais ouvertement à des élucubrations européistes, fédéralistes et régionalistes. Ils en viennent apparemment à ne s’exprimer plus qu’en patois, délaissant donc la langue française en plus de se détourner du peuple qui la parle. Le régionalisme exacerbé de ces individus sert grandement les intérêts euromondialistes qui ont ainsi à disposition une autre arme destinée à briser définitivement l’unité et l’identité nationale. Celle-ci en plus d’être attaquée par le haut du fait de l’action de Bruxelles, est assaillie par le bas avec les postures identitaro régionalistes extrêmes. De telles postures combinées à un philosionisme non moins dissimulé – affiliations avec la droite sioniste villiériste, prises de positions communes avec la LDJ, occidentalisme à l’américaine – font des ces groupes des adversaires farouches des intérêts véritables de notre peuple. Il ne faut plus nous tromper ; quand bien même certains de ces militants demeurent de bons éléments simplement égarés dans les rangs de ces auberges à opportunistes, il n’en reste pas moins que les leaders de ces « bandes ethniques blanches » nous sont désormais clairement hostiles. Après le site « les nationalistes contre le pen », c’est la mort de Le Pen et du FN que réclame la clique de novopress. Nous ne pouvons tolérer un tel affront, et appelons les militants patriotes sincères à nous rejoindre dès maintenant, pour constituer la force qui balaiera cette république moribonde, ce que les traîtres à la sauce Novopress ne pourront ni ne voudront jamais faire. Ne restez pas à la solde de ceux qui consacrent leur temps au militantisme antinational, car si notre grand mouvement a connu une période d’affaiblissement, il est désormais fin prêt à reprendre sa lutte et ce avec plus d’entrain que jamais. Nous n’avons pas de temps à perdre avec la bassesse de certains « hommes » - un homme véritable ne salirait pas de la sorte un héros de la cause nationale – et continueront de tendre la main à ceux qui ouvrent les yeux et comprennent où sont leurs intérêts véritables. Nous verrons bien d’ailleurs lorsque notre flamme brillera sur l’Elysée, dans quels camps seront les girouettes. En fait, c’est déjà tout vu.


8 commentaires:

Occitan a dit…

Rien de vraiment anormal, puisque Novopress est devenu le média servile de Mme SPIELER et de son rebut de mari. Je donne rendez-vous le 1er mai à tous les traîtres qui se reconnaitront comme tels, afin de leur mettre mon poing dans la gueule. Vive Jean-Marie LE PEN, vive le Front National, vive la France, la vraie, la nôtre!
Occitan

Prodeo a dit…

Bravo Monsieur Vassieux !
Il était très important de dénoncer une pratique aussi odieuse, exécutée avec une telle bassesse qu'elle ne peut absolument pas se prévaloir du patriotisme qui est le nôtre.
Ces gens-là poursuivent visiblement un torpillage en règle de la droite nationale, et doivent être combattus en tant que tels.
Soyez assuré du soutien de tous les patriotes qui voient très clairement les basses manoeuvres de l'anti France.
Courage ! Poursuivez inlassablement notre combat pour la défense de notre France éternelle, si menacée de toute part.
Salutations nationales.

HerbeDeProvence a dit…

En décembre j'avais déjà dénoncé ces pseudos patriotes après la fameuse lettre de robert Spieler "marine, quelle conne". Ce qui me gène le plus chez eux, c'est leur petit côté " je suis franchement raciste mais appelez moi idenditaire.."

Anonyme a dit…

Vous oberverez qu'aujourd'hui le post incriminé a disparu sans tambour ni trompette à la fois de Novopress et d'Altermédia.
Quelqu'un quelque part a fait une boulette.
Quelqu'un quelque part a grondé.

Jacques Vassieux a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
François Louis a dit…

Bonjour,

Je ne suis qu'à demi surpris par les réactions d'apparences faussement choquées des identitaires via Novopress.
Il est vrai que certains aimeraient sans doute mettre la main sur l'électorat FN profitant de ce qu'ils pensent avoir été une déconfiture électorale pour l'appareil politique FN, alors que le plagiat du programme frontiste fait paradoxalement recette.
Il est plus commode de ramasser les billets par terre, plutôt que de les gagner à la sueur de son front.

Malheureusement pour les opportunistes qu se voient déjà en haut de l'affiche tel Aznavour et faire une belle carrière dans les mouvements se disant identitaires, le FN n'est pas mort, et il le prouvera bientôt en récoltant les fruits du juste constat qui l'a toujours animé.
L'actualité continuant d'ailleurs à lui donner raison : travailleurs sans-papiers en grève, régularisations au cas par cas, pouvoir d'achat en berne et j'en passe.

En ce qui concerne le virage politique des identitaires : qu'ils continuent à perpétrer violences électorales (pour agresser les représentants du FN niçois, il y'en a qui sont très forts), à défiler au son des bottes ... et tout ira pour le mieux.

De mémoire de frontiste, je ne me souviens pas avoir autant ri qu'en entendant certains identitaires dénoncer une quelconque nostalgie pourtant inexistante dans les rangs du Front National.

Quant à Novopress, j'ai cru me rouler par terre en éclats de rire, quand j'ai vu des néo-apprentis sorciers se transformer en Inquisiteurs ou en abbé Cauchon pour débusquer le Malin au Front.
Plus risible encore, la dernière illustration du dernier article que je suis allé consulter chez ces maccarthystes d'opérette ... voyez plutôt :

http://img170.imageshack.us/img170/2482/zoneid2xv1pj6.jpg

Il me semble que cela veut tout dire ces 3 doigts ostensiblement tendus, signe de ralliement des adorateurs du 3ème Reich ... certains tondus et autres barbus fondamentalistes apprécieront les belles références de Novopress.
Alors question de détail, il me semble que Novopress peut faire très fort comme détaillant de ce petit commerce dont ils se sont fait marchands.

Merci d'avoir dénoncé le caractère ordurier de ces voyous.

Louis Vittoz -
dit 'François Louis' - blog extreme.droiture

Anonyme a dit…

Je suis militant identitaire et j'ai été le premier à déplorer la parution de cette diatribe minable. N'allez pas croire que c'est un communiqué officiel des IDs!

Nous sommes hostiles à l'impérialisme américano-sioniste mais "charité bien ordonnée commençant par soi-même", nous préférons nous occuper des nôtres avant les autres. D'où notre slogan "Ni keffieh, ni kippa"!

Nous sommes du même côté de la barricade, contre tous les impérialisme, contre toutes les menaces qui pèsent sur notre identité!

Chaleureuses salutations identitaires!

Agénor

Jérôme MORENO HERRERO a dit…

Merci et bravo Jacques pour ce remarquable article sur Novopress et la mouvance identitaire, parfois proche des villiéristes et donc utile au système UMPS. Je vais d'ailleurs mettre cet article dense et fouillé dans mon blog (en citant la source et les références les plus précises). Sur mon blog je commence à constituer un dossier sur ces Identitaires (rubrique "identitaires européistes").