4.6.08

Démantèlement d’un dangereux laboratoire de contrefaçon de médicaments : la vérité est tout autre !

La chasse aux sorcières continue…

Voici un siècle et demi, le professeur Armand Trousseau, à l’Hôtel-Dieu de Paris, divisa en deux groupes cent malades atteints des mêmes affections ; cinquante reçurent les médicaments usuels et cinquante n’en reçurent aucun. Un an après, le pourcentage des guérisons était exactement le même dans les deux groupes. Certes, depuis, la médecine a fait des progrès : il y a dix fois plus de malades, dix fois plus de médecins et dix fois plus de médicaments, ces derniers causant parfois eux-mêmes des maladies.

Aujourd’hui, on nous présente la perquisition de la gendarmerie à Messimy, jolie commune des vallons du Lyonnais, comme le démantèlement d’un dangereux laboratoire de contrefaçon de produits pharmaceutiques.

Mais la vérité est tout autre : il s’agissait, en fait, d’une association produisant et diffusant les produit “Solomidès”.
Solomidès, comme Naessens, Hamer, ou Beljanski, avait découvert un moyen de soigner certains cancers. Mais ces produits, quoique autorisés dans de nombreux pays, sont interdits en France, et leurs défenseurs, pourchassés.

Ce qui n’empêcha pas la présidence de la République d’exiger la violation de cet interdit : François Mitterrand fut l’un des plus célèbres clients de Miro Beljanski !

Il est grand temps d’arrêter l’hypocrisie qui veut que seuls les médicaments rentables soient autorisés et les autres, interdits. Le lobby pharmaceutique doit reconnaître qu’aucun produit n’est efficace à 100% sur l’ensemble des patients, et que, s’agissant d’affections graves comme le cancer, tout soulagement des souffrances d’un malade, a fortiori toute rémission, est une victoire.
Source : www.nationspresse.info

1 commentaire:

Erebus a dit…

Bon là jacques je suis mort de rire, sans vouloir te faire de la peine le fait que Mitteux fût un client de Miro Beljanski, m'ôterais immédiatement l'envie de choisir cette thérapeutique pour me soigner. Haaa Mitteux quel visionnaire, même pour se soigner il s'est trompé!

Erebus