27.8.08

Afghanistan : les contradictions de M. Sarkozy

Communiqué de presse de Jean-Marie LE PEN

Le président de la République répète chaque jour, avec des arguments de plus en plus grandiloquents, que la France doit rester engagée en Afghanistan.

A moins d’être sourd, on a bien compris sa position. Mais ce que l’on attend aujourd’hui, c’est qu’il nous explique pourquoi elle est diamétralement opposée à celle qu’il avait lorsqu’il était candidat : entre les deux tours de l’élection présidentielle, il avait clairement annoncé qu’il retirerait nos troupes de ce pays.
Les mâles accents d’inébranlable conviction de ses discours actuels visent à éviter qu’on lui pose la question.

Car la réponse va de soi et elle réduit les discours à néant. Ce n’est pas parce que la France joue son statut de grande puissance qu’elle reste en Afghanistan, mais au contraire parce que M. Sarkozy a fait de la France un vassal des Etats-Unis d’Amérique.

1 commentaire:

BOGOMIR a dit…

Ils sont contents:

La NDP (Nouvelle Droite Populaire) trouve l'intervention en Afghanistan vraiment très bien:

http://ndp-infos.over-blog.com/article-22232854.html

Ce n'est guère surprenant puisqu'ils sont atlantistes:

http://lignedroite.hautetfort.com/archive/2008/08/22/pour-sortir-de-la-confusion.html

JF Touzé (dans le lien ci dessus); "la place restée rouge".
Il ignore que ce nom est ancien, et devrait en fait être traduit par "belle place" (le mot krasnaya ayant les deux sens en russe ancien).